15/10/2010

Charte des droits et libertés des personnes âgées dépendantes

  • Article I - Choix de vie
    Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie.
  • Article II - Domicile et environnement
    Le lieu de vie de la personne âgée dépendante, domicile personnel ou établissement, doit être choisi par elle et adapté à ses besoins.
  • Article III - Une vie sociale malgré les handicaps
    Toute personne âgée dépendante doit conserver la liberté de communiquer, de se déplacer et de participer à la vie de la société.
  • Article IV - Présence et rôle des proches
    Le maintien des relations familiales et des réseaux amicaux est indispensable aux personnes âgées  dépendantes.
  • Article V - Patrimoine et revenus
    Toute personne âgée dépendante doit pouvoir garder la maîtrise de son patrimoine et de ses revenus disponibles.
  • Article VI - Valorisation de l'activité
    Toute personne âgée dépendante doit être encouragée à garder ses activités.
  • Article VII - Liberté de conscience et pratique religieuse
    Toute personne âgée dépendante doit pouvoir participer aux activités religieuses ou philosophiques de son choix.
  • Article VIII - Préserver l'autonomie et prévenir
    La prévention de la dépendance est une nécessité pour l'individu qui vieillit.
  • Article IX - Droit aux soins
    Toute personne âgée dépendante doit avoir, comme tout autre, accès aux soins qui lui sont utiles.
  • Article X - Qualification des intervenants
    Les soins que requiert une personne âgée dépendante doivent être dispensés par des intervenants formés, en nombre suffisant.
  • Article XI - Respect de fin de vie
    Soins et assistance doivent être procurés à la personne âgée en fin de vie et à sa famille.
  • Article XII - La recherche : une priorité et un devoir
    La recherche multidisciplinaire sur le vieillissement et la dépendance est une priorité.
  • Article XIII - Exercice des droits et protection juridique
    Toute personne en situation de dépendance doit voir protégés, non seulement ses biens, mais aussi sa personne.
  • Article XIV - L'information, meilleur moyen de lutte contre l'exclusion
    L'ensemble de la population doit être informé des difficultés qu'éprouvent les personnes âgées dépendantes
     

 

Source : www.opladis.be

20:57 Écrit par Le Collectif. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/10/2010

Proposition...

Plaçons les personnes âgées dans les prisons et les criminels dans les foyers pour personnes âgées.

 

De cette façon :

 
Nos vieillards auraient accès à une douche tous les jours, des loisirs, des marches, leurs médicaments, examens dentaires et médicaux réguliers.  Ils auraient droit à des fauteuils roulants etc…

 

Ils recevraient de l’argent au lieu de payer pour leur hébergement.

Ils auraient droit à une surveillance constante par vidéo ; donc auraient de l’assistance instantanément en cas de chute ou autre urgence.

Leurs lits seraient changés 2 fois par semaine, leur linge lavé et repassé régulièrement.

Un gardien viendrait les voir toutes les 20 minutes et leur apporterait leur repas ainsi que leur collation directement à leur cellule. 

Ils auraient un endroit spécial pour recevoir leur famille.

Ils auraient accès à une bibliothèque, salle d’exercice, thérapie physique et spirituelle ainsi qu'à la piscine et même à de l’éducation gratuite.

Pyjamas, souliers, pantoufles et aide légale seraient gratuits sur demande.

Chambre, privée et sécuritaire pour tous avec une aire d’exercice extérieure entourée d’un magnifique jardin.

Chaque vieillard aurait droit gratuitement à un ordinateur, une télé, une radio, un frigo ainsi que des appels illimités.

Il aurait un conseil de directeurs pour entendre les plaintes et les gardes auraient un code de conduite à respecter!

Les criminels eux, auraient des repas froids, ils seraient laissés seuls et sans surveillance. Aucun loisir.   Les lumières éteintes dès 20:00hrs.  Ils auraient droit à un bain par semaine, vivraient à plusieurs dans une petite chambre et paieraient 1.500 € par mois avec aucun espoir d’en sortir vivant !

 

Bonne idée non !?

15:13 Écrit par Le Collectif. dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

06/10/2010

Autre Témoignage.

"ma mère vient de tomber; elle est restée des heures durant la nuit sur la poitrine; contusions, etc. Le médecin lui a prescrit un aérosol dans l'après midi et l'infirmier devant la conduire du lit à la chaise, ne l'a pas fait et elle est retombée le même jour contre le radiateur, coupure, contusions, bleus, etc... hospitalisée depuis une semaine. Deux jours plus tard, la direction ne savait m^me pas qu'elle était partie !! j'ai vu un souper qui lui avait été servi : une tranche de jambon qu'on ne donnerait pas aux animaux de crainte de les rendre malades !!! c'est un vrai scandale !!! mais ils ne vont pas s'en tirer comme cela !!!"

Bien cordialement,

22:53 Écrit par Le Collectif. dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |