21/11/2010

Plainte à Mme DELAUW CoCom.

Bruxelles, le 8 octobre 2010

Commission Communautaire Commune
Avenue Louise 183
1050 Bruxelles

 

A l’attention de Madame DE LAUW,
mdelauw@ggc.irisnet.be

Madame,

Concerne : Home Paloke, 40, rue Paloke à 1080 Bruxelles.

Je me permets de vous contacter concernant le home mentionné ci-dessus.

Ma mère est résidente de ce home et, depuis le rachat du home par la société SLG, le traitement des résidents laisse fortement à désirer.

En effet, les repas qui y sont servis ne sont pas en adéquation avec le prix mensuel demandé pour la pension.

Exemple : le menu souper mentionne chaque jour « fromage/charcuterie » ; le jambon qui est présenté est de la toute dernière qualité, j’ai personnellement vu ce souper servi aux résidents.

A midi, le potage qui jadis, était servi dans un bol de soupe de dimension normale, est actuellement réduit à une portion congrue. Et ainsi de suite quant à la qualité de la nourriture (cuisse de poulet rachitique et dure).

La direction a indexé le prix journalier et, a profité de demander E 1,5 de plus par jour pour du matériel d’incontinence, shampooing, dentifrice, TV, téléphone et ………. Internet !!!!, soit 45E de plus par mois …

Après diverses demandes, ma mère ne reçoit toujours pas le matériel d’incontinence…

Le problème plus grave pour lequel je me permets de vous écrire vient de se produire la semaine dernière. La semaine dernière, ma mère est tombée pendant la nuit et est restée pendant plusieurs heures à terre sur la poitrine. Au matin, les infirmiers sont venus la relever ; le médecin est venu et a prescrit un aérosol (ma mère est asthmatique). L’infirmier a aidé ma mère à sortir du lit, mais n’est pas resté près d’elle pour l’asseoir, elle est retombée en se blessant au visage et a plein de contusions au dos, bras, jambes et yeux. Elle a réussi à ramper jusqu’à la porte et à frapper avec les pieds pour appeler. Elle est actuellement hospitalisée.

Deux jours après, j’ai appris à la direction que ma mère était hospitalisée car le personnel n’avait rien dit !! l’infirmier a prétexté qu’il avait une urgence et qu’il n’avait pas eu le temps de l’asseoir, or, il y a deux mètres du lit à la chaise !!! je ne pense pas qu’il y avait une telle urgence qu’il lui était impossible de consacrer 60 secondes pour aider ma mère à s’asseoir !!!

Il est seul pour tout un étage.

Je pense que la préoccupation première de cette société n’est certainement pas le bien-être des résidents, mais la rentabilité à outrance.

Je tenais à vous signaler ce cas qui me tient à cœur tout comme au médecin traitant de ma mère qui a d’autres patients dans ce home, lesquels se plaignent également des mêmes problèmes.

Je vous remercie pour la bonne attention que vous pourrez porter à ce problème et vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’expression de mes sentiments distingués.

 

 

14:19 Écrit par Le Collectif. dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour ,j ai quitté cette maison de repos ,depuis plusieurs années(problème de santé)mes il est vrai que beaucoup de problèmes y existe ? Mes que faire ? vous croyez que vous mettez vos parents dans une institution sur ,mes hélasse beaucoup de gens ce trompe .j aimerais bien pouvoir rencontrer Mme de l'auw pour pouvoir vider ce que j'ai sur le coeur .car a l'heure actuel vieillir oui mes ou aller et dans quelle condition. J'ai appris il y a pas longtemps que il y avait un manque de personnel que même les personne d'entretien fond des toilette ,les personne du bureaux doivent servir au restaurent (alors pourquoi somme nous diplômé puisque l'ont fait tousse la même chose )aller faire un contrôle le w....... CES DOMMAGE ? TRISTE TRISTE TRISTE; .

Écrit par : madeleine | 23/11/2010

a

Écrit par : a | 26/07/2011

Bonjour,
Ce serait sympas si vous soignez un peu votre ecriture. Merci

Écrit par : Liliane | 06/11/2012

Les commentaires sont fermés.