14/11/2009

Flash Back.

Il faut bien reconnaître qu'avant la reprise par SLG au début de cette année,
on n'avait jamais entendu parler d'un Conseil des Résidents.
Or, d'après le texte que j'ai posté hier, ce conseil semble obligatoire. 
Faut-il voir dans cette lacune qui a perduré une manifestation de la satisfaction
des pensionnaires à cette époque pas si lointaine !?
Ou bien que les plaintes et griefs aussitôt exposés, aussitôt traités, sinon résolus !?
Il ne faut pas idéaliser le temps passé car il y avait aussi des problèmes récurrents
mais bien moins graves que maintenant ce qui a remis un Conseil des Résidents à la mode.
Il faut reconnaître aussi que c'est la nouvelle direction qui a ranimé ce Conseil.

Ces Conseils sont comme toute assemblée démocratique ! 
Beaucoup de blabla, ça tourne en rond et il faut diriger fermement ce genre de réunion.
Pour cela, il faudra encore un peu d'entraînement !

Ce qui n'est pas mal non plus, c'est que cette assemblée peut, en principe,
inviter le management à participer aux débats mais à Paloke, ils se sont invités eux-mêmes.
Tant mieux et cela n'a pas empêché les plaintes de fuser...

Aujourd'hui, cela fait de nombreuses semaines qu'on me promet les PV de ces 3 réunions.
Mais sans suite !

Soeur Anne, ne vois-tu rien venir !?

13:20 Écrit par Le Collectif. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.